Le musée

Hector Berlioz naît le 11 décembre 1803 à La Côte Saint-André en Isère où il passera les dix-huit premières années de sa vie. Sa maison natale construite vers 1680 en plein cœur de la ville est classée Monument historique depuis 1942. Elle est aujourd’hui un musée dédié à la mémoire et à l’œuvre de ce compositeur considéré comme l’un des plus grands représentants du Romantisme européen. Le jeune Hector reçut dans cette demeure les enseignements de son père, le docteur Berlioz, qui le destinait tout naturellement à la médecine. Très vite, Hector montra une grande sensibilité pour la musique et composa, dès l’âge de douze ans, ses premières romances. Il garda durablement la nostalgie de cette période à La Côte Saint-André faite de la beauté des paysages dauphinois et des premiers sentiments amoureux qu’il éprouva adolescent. Edouard Herriot inaugura, dans ces murs, le premier musée en 1935. Plusieurs fois réaménagé, le Musée Hector-Berlioz fut entièrement réhabilité en 2003 à l’occasion de la célébration du bicentenaire de la naissance du compositeur. Conforme aux descriptions laissées par son père, l’aménagement intérieur a préservé l’âme du lieu qui forgea le caractère du jeune Berlioz, rendue plus sensible encore par la découverte des décors peints de sa chambre d’enfant.

Chacune des pièces de la maison dévoile une facette de la vie de Berlioz, éclairée par sa correspondance, ses partitions, diplômes, couronnes et médailles honorifiques, objets et mobilier acquis au cours de son existence. La voix d’Hector Berlioz guide le visiteur dans les appartements, de la cuisine au petit salon-bibliothèque et jusque dans le grand salon où le jeune prodige joua ses premières notes de musique. Mais avant même de pénétrer dans les pièces de la maison quelques repères sont donnés au visiteur : Berlioz en son temps (époque de profonds bouleversements politiques et de l’épanouissement du Romantisme) ; Épisodes de la vie d’un artiste (l’enfance en Dauphiné, Paris et la découverte d’une vocation musicale, le séjour en Italie…) ; L’œuvre du musicien, compositeur et chef d’orchestre ; L’œuvre de l’écrivain, théoricien de la musique et critique musical. Fonds unique en France, sans cesse enrichi, le musée conserve plus d’un millier de lettres autographes d’Hector Berlioz et de son entourage, mises à disposition du public grâce au dispositif innovant « Lettres ouvertes » qui permet de découvrir le quotidien et l’intimité du compositeur et de ses proches. Enfin, dans l’auditorium ouvert sur le jardin, un « jukebox » invite les mélomanes à écouter ou réécouter à loisir l’œuvre musical du maître à travers une sélection d’extraits de ses compositions dirigées par les plus grands chefs contemporains. Chaque année une exposition temporaire dévoile dans les anciennes caves de la maison, un épisode de la vie de l’artiste, du monde artistique ou musical.

 

Siège de l’Association nationale Hector Berlioz, le musée est aussi un lieu de rencontre et de partage autour de la figure du compositeur et de la musique dans toutes ses expressions. Le Festival Berlioz se déroule chaque année au mois d’août à La Côte Saint-André. Des concerts symphoniques et des rendez-vous musicaux sont programmés au Château Louis XI et dans divers lieux en Isère. Le Musée Hector-Berlioz et le Festival Berlioz offrent conférences et concerts gratuits « Sous le balcon d’Hector » pour le plaisir de tous.

Informations sur www.festivalberlioz.com

Accueil Partager cette page