Les abstraits d'Arcabas

6 avril 2022
Visuel de l'oeuvre "Notre Père", retable en bois © Avec l'aimable autorisation des ayants droits

À partir des années 60, alors qu’il enseigne au Canada, Arcabas commence à concevoir un vocabulaire de formes abstraites dont il déploiera toute la richesse pour la création du 2ème bandeau de l’église de Saint-Hugues appelé Le Couronnement. Par la suite, ces formes abstraites, auxquelles il se refuse à donner une signification précise, viendront habiter les fonds de nombreux tableaux figuratifs, d’inspiration religieuse ou profane, ouvrant au regardeur un espace d’interprétation libre.