Le site

À propos du bâtiment

Le musée est situé 14 rue Hébert à Grenoble. Il fait partie d'un ensemble architectural en forme de U qui possède une cour ouverte sur la rue des Dauphins. Celui-ci a connu une succession d'événements, de transformations et d'hommes qui ont forgé son caractère et ses caractéristiques.

L’édification de l’école de sculpture architecturale (1863 – 1905)

Sous l'impulsion de Charles Aimé Irvoy (Sculpteur, Vendôme 1824 - Grenoble 1898) une nouvelle École de sculpture architecturale voit le jour en 1863. Composée de deux bâtiments, l'École comprend des salles de cours, des ateliers de pratique, un entreposage pour les modèles et les appartements du directeur.
En 1895, elle devient l'École des arts industriels.
En 1897, le sculpteur Henri Ding prend la suite d'Irvoy et propose d'importants travaux l'année suivante . Ce projet est accepté en 1898 mais ne se concrétise pas. La même année, la direction passe à Urbain Basset, également sculpteur. En 1910 il préside au déménagement de l'École dans les bâtiments actuels de l'École des Beaux-arts situé rue Lesdiguères.

 

L’institut de zoologie et de pisciculture (1910 – 1965)

À l'étroit dans les sous-sols de l'Université de Grenoble située place de Verdun, l'Institut de zoologie et de pisciculture intègre les bâtiments en 1910. Un large programme de rénovation et d'agrandissement débute sous la direction de l'architecte Jacques Rome pour accueillir les laboratoires de zoologie rue Hébert et ceux de pisciculture rue Cornélie-Gémond, ainsi qu'une salle d'études comportant des collections de références pour l'enseignement. L'ensemble des bâtiments se dote d'un riche décor qui évoque l'activité piscicole. Des bosquets et des bassins consacrés à l'élevage et à la reproduction des poissons viennent agrémenter la cour.

 

La fontaine mystérieuse

Une élégante fontaine, mise en dépôt depuis 1912 par la Manufacture de Sèvres, se trouve dans le vestibule du pavillon ouvert sur la rue Cornélie-Gémond.

Accueil Partager cette page