Refuges alpins. De l'abri de fortune au tourisme d'altitude

Du 25 mars 2020 21 juin 2021
Affiche de l'expo "Refuges alpins"
Audience
TOUT PUBLIC
Type d’exposition
Exposition temporaire

Perchés dans la montagne apparaissent parfois les refuges des premiers aventuriers, traceurs de voies vers les hauts sommets alpins. Chasseurs de chamois partagent longtemps ces abris avec les alpinistes. Puis, lorsque les alpages se couvrent de sentiers de randonnée, que la montagne devient un terrain de sports et de loisirs, le refuge se transforme en lieu d’accueil gardé jusqu’à devenir parfois un hôtel d’altitude. Ainsi, l’architecture de ces édifices témoigne-t-elle bien du rapport de l’homme à sa montagne dont l’exposition retrace plus de deux cents ans d’histoire intime.
 

Dès la fin du 18e siècle, les abris naturels ne suffisent plus aux alpinistes, qui bâtissent alors des refuges en des points stratégiques de leur ascension. Construits avec des matériaux trouvés sur place ou montés à dos d’homme, ils sont composés d’une pièce unique sommairement meublée, tels les refuges des Grands Mulets en 1881 ou de l’Aigle en 1911 1. Plus tard dans les années 1960, l’héliportage révolutionne le profil architectural des refuges, son confort et son approvisionnement.

Passeurs des valeurs de partage qui nourrissent encore notre imaginaire, les gardiens sont « l’âme » de leur refuge. Ils accueillent les randonneurs, offrent un repas chaud, alertent les secours d’un retard inquiétant. Les constructions récentes, soucieuses d’autonomie énergétique, n’altèrent pas l’image de cette convivialité mais irritent souvent les nostalgiques des refuges d’antan.

Authenticité contre modernité ? La montagne devient-elle un paradis perdu dont la fonte inquiétante des glaciers en serait l’expression ? Elle demeure pour les uns un espace de liberté, pour d’autres qui font du refuge un but de promenade, elle est aussi un formidable terrain de loisirs et de rencontres culturelles. Photographies, vidéos, portraits filmés, carte interactive, maquettes, prototypes du refuge du Tonneau de Charlotte Perriand et Pierre Jeanneret 2 et des Refuges de demain créés par Refuge Remix 3, animeront cette exposition.

1 Reconstruit à l’identique dans l’exposition par les Compagnons du Tour de France.
2 Prêt de l'Association Le Refuge Tonneau Perriand-Jeanneret.
3 Refuge Remix, un événement créatif & collaboratif créé par RefLab.

En partenariat avec le Service régional de l’inventaire Auvergne Rhône-Alpes
et l’École nationale supérieure d’Architecture de Grenoble.
Avec le soutien de l’Université Grenoble-Alpes et de Alpes Ishere.

Les premières rencontres autour de l'exposition

Dimanche 29 mars 2020
De 11h à 12h
VISITE THÉMATIQUE
LES CABANES

Par Fabrice Nesta, plasticien, conférencier en histoire de l’art
Rêve d’enfant, caprice d’architecte, ou symbole de l’état de nature, la cabane permet de revisiter le bâti avec une grande liberté. Peut-être parce qu’il renvoie aux origines de la civilisation, sans doute parce qu’il évoque immanquablement l’enfance, le thème de la cabane convoque l’intime et le sociétal, de l’abri précaire à la forme la plus élaborée et touche de nombreux artistes  d’aujourd’hui : Nils-Udo, Absalon, Mario Merz, Daniel Buren, Tadashi Kawamata, Agnès Varda, Ben…

Gratuit sur inscription à partir du 12 mars au 04 57 58 89 01


Dimanche 19 avril 2020
De 11h à 12h

VISITE GUIDÉE
REFUGES ALPINS

Animée par Agnès Jonquères, commissaire de l’exposition.

Gratuit sur inscription à partir du 5 Mars au 04 57 58 89 01


Dimanche 5 avril 2020
VISITE GUIDÉE
De 11h à 12h
Animée par un guide de l’Office de tourisme de Grenoble – Alpes Métropole
Gratuite


Dimanche 19 avril 2020
VISITE GUIDÉE
De 11h à 12h
Animée par Agnès Jonquères, commissaire de l’exposition
Gratuite


Du 21 au 24 mai 2020
LE FESTIVAL DES ARTS DU RÉCIT
S'INVITE AU MUSÉE DAUPHINOIS

Comme chaque année, le festival des Arts du Récit fait halte dans les musées du Département. En 2020, le festival se déroulera du 9 au 24 mai. Ce sera le week-end de l’ascension au Musée dauphinois en mai 2020. Découvrez des contes, récits, histoires et merveilles, pour les adultes comme pour les tout-petits. Laissez-vous surprendre par des créations contemporaines, des visites guidées imaginaires, une nuit du conte. Installez-vous dans les espaces d’exposition et jardins pour écouter des conteurs et conteuses venus du monde entier. Programmation à partir du mois de mars sur festival.artsdurecit.com

Samedi 23 mai 2020

  • De 19h à 20h
    Accueil du public
    Visite libre de l’exposition
  • À 20h
    Repas alpin servi sous le cloître
     
  • De 21h à 1h
    Récits dans les étoiles
    Conteurs et conteuses s’installent dans les espaces du musée :
    laissez-vous gagner par le désir d’écouter des histoires universelles, pour un voyage collectif et individuel, les yeux plein d’étoiles.
  • De 1h À 6h
    Bivouac
    Finissez la nuit au musée pour vivre l’expérience du bivouac !

    Il vous suffit d’apporter une lampe torche, un duvet et un tapis de sol pour se mettre en conditions. Fermez les yeux : vous vous endormez en repensant à toutes ces histoires partagées. À l’aube, réveillés par le gardien du musée, il sera temps de partir pour atteindre la Bastille et assister au lever du soleil.

Programme détaillé en mars 2020 sur www.festival.artsdurecit.com
Tarif communiqué ultérieurement
Inscription obligatoire au 04 76 51 21 82
ou sur le site du festival www.festival.artsdurecit.com


Dimanche 7 juin 2020
VISITE GUIDÉE
De 11h à 12h
Animée par un guide de l’Office de tourisme de Grenoble –Alpes Métropole
Gratuite


PUBLICATION

Revue L'alpe n°88 - RefugesL’ALPE N°88 [PRINTEMPS 2019]
REFUGES

De l'abri de fortune au tourisme d'altitude
Abri pour la nuit, havre de réconfort et de convivialité, les refuges alpins sont des lieux emblématiques de la moyenne et haute montagne. Des repères pour les alpinistes chevronnés comme pour les randonneurs d’un jour. Ce numéro du printemps accompagne l'exposition du Musée dauphinois sur ce thème qui débute le 25 mars prochain.
Trouver un lieu où passer la nuit en sécurité, telle est la première fonction du refuge, celle-là même des hospices implantés sur les grands cols qui accueillaient les voyageurs au Moyen Âge et les dérobaient au froid, à la neige et à la peur de la mort. Avec la naissance de l’alpinisme et la création des clubs alpins, l’arc alpin se couvre peu à peu de refuges de toutes tailles et de toutes sortes (cabanes non gardées, refuges « gardiennés », « hôtels » d’altitude, etc.). Ces dernières années, nouveau bouleversement, les refuges se métamorphosent ici en ateliers culturels, là en observatoires du changement climatique, ailleurs en lieux touristiques, devenant même le but de certaines randonnées (et non plus seulement une étape). Ce sont toutes ces mutations que ce numéro de L’Alpe va examiner à la loupe.

Éditions Glénat/Musée dauphinois
Mars 2020
96 pages
18 €

Lieu

MUSÉE DAUPHINOIS
30 rue Maurice-Gignoux
38031 Grenoble cedex 1

Contact

Téléphone : 04 57 58 89 01

Accueil Partager cette page