Trop Fort Hector !

Du 11 mai 2019 31 décembre 2019
Affiche de l'exposition "Trop fort Hector !" © Musée Hector-Berlioz
Audience
TOUT PUBLIC
Type d’exposition
Exposition temporaire

Au XIXe siècle émerge peu à peu l’idée qu’honorer la mémoire des grands hommes de la culture et des arts peut être exploitée à des fins politiques ou éducatives. Elle se révèle un moyen de témoigner et de célébrer la grandeur des enfants de la nation qui deviennent des héros dont on se doit de suivre l’exemple. On célèbre l’anniversaire de leur naissance ou de leur mort, on érige sur les places publiques des statues à leur gloire et leurs funérailles font parfois l’objet de grandes manifestations patriotiques, comme celles de Victor Hugo en 1885.

Dès sa mort, survenue le 8 mars 1869, Hector Berlioz, autrefois si controversé par ses pairs entre peu à peu au panthéon musical. En effet, dès la fin du XIXe siècle, de prestigieux chefs d’orchestres s’emparent de son œuvre - tels les français Jules Pasdeloup ou Edouard Colonne ; les allemands Hans von Bulow, Felix Mottl, Félix Weingartner ou Wilhelm Ganz… Les célébrations du Centenaire de la naissance du compositeur en 1903 marquent l’apogée de cette véritable renaissance. De nouvelles générations se lèvent peu à peu, célébrant toujours plus l’œuvre du musicien qui résonne à travers le monde sous la baguette de chefs comme Pierre Monteux (1875-1964), Charles Munch (1891-1968) ou Jean Fournet (1913-2008). À ces premières générations de Berlioziens succèdent de nombreux chefs de par le monde, de Colin Davis à John Eliot Gardiner ou Robin Ticciati… Des historiens et des musicologues comme Adolphe Jullien en 1888 ou David Cairns en 2003, s’attachent à faire découvrir sa personnalité hors du commun. D’innombrables monographies sont publiées de même que ses divers écrits ou sa correspondance.

Avec le temps, l’image même de Berlioz devient objet de culte et de fascination. De nombreux artistes de renom ou anonymes voient dans la représentation du compositeur une manière de célébrer son génie et une preuve de leur admiration. Ainsi, des statues du musicien sont élevées à travers le monde, de La Côte Saint-André à Paris ou Monaco. Chaque commémoration donne lieu à la production de multiples objets à son effigie. De la numismatique à la philatélie, l’image de Berlioz s’internationalise peu à peu. Son nom comme son œuvre deviennent même l’objet d’articles promotionnels ou de publicité.

Il aura fallu plus d’un siècle et trois centenaires, celui de sa naissance en 1903, celui de sa mort en 1869 et le bicentenaire de sa naissance en 2003, pour que l’œuvre de Berlioz fasse l’objet d’éloges unanimes. Largement célébrées par tous, ses œuvres sont sans cesse jouées à travers le monde et nombreux sont ceux qui célèbrent, d’une manière ou d’une autre, la personnalité peu commune de ce prophète du romantisme.
Ainsi, à partir de bon nombre de portraits et de sculptures posthumes réalisés par une multitude d’admirateurs du compositeur - sans compter les innombrables produits dérivés - l’exposition propose, à l’occasion de la célébration du 150e anniversaire de sa disparition, de retracer l’émergence et le foisonnement d’un certain culte berliozien.

L'agenda de l'exposition

VISITES GUIDÉES GRATUITES DE L'EXPOSITION

Dimanche 23 juin à 15h30
Dimanche 28 juillet à 15h
Pendant le Festival Berlioz : Du 17 au 31 août à 14h (Sauf les 20 et 29 août)
Dimanche 29 septembre à 15h30
Dimanche 20 octobre à 15h30
Dimanche 17 novembre à 15h30
Dimanche 22 décembre à 15h30

Festival Berlioz 2019 - Le roi Hector

Fêter Berlioz est exactement le projet du Festival Berlioz à La Côte-Saint-André. Fêter l’homme, la musique, les écrits, mais aussi les images et les sons de l’enfance, les paysages de l’Isère, l’agriculture dont la famille vivait, les livres qu’il aimait, ses femmes et ses amis, ses inspirations musicales et tout ce qui participe à dévoiler l’univers de ce génie incomparable, unique, inouï… Fêter l’artiste et rassembler autour de lui tout ce qui semble épars : des habitants de la plaine de la Bièvre au public citadin des villes capitales, des curieux aux mélomanes, des touristes aux musiciens, des anciens aux plus jeunes, des célébrités du monde musical aux bénévoles du festival...

Fêter Berlioz dans son village une année de commémoration nationale – 150ème anniversaire de la mort de Berlioz – c’est le fêter plus que jamais et tenter de produire à La Côte-Saint-André une programmation berliozienne, magnifique, déraisonnable même ! Après Sacré Berlioz qui ouvrait la saison des célébrations l’an dernier, voici Le roi Hector, apportant avec lui plus de divas, de maestros, d’orchestres et d’artistes exceptionnels encore…
Qui a dit que Berlioz est mort ? Toute la programmation de ce festival anniversaire démontre le contraire et veut le clamer haut et fort : vive Hector !

Bruno Messina,
Directeur du Festival Berlioz,
chargé par le Ministère de la Culture de l’année de commémoration Berlioz 2019

Festival 2019

Lieu

Musée Hector-Berlioz

69, rue de la République, BP 63
38 261 La Côte-Saint-André Cedex

Contact

L'équipe du musée

DIRECTION
Bruno MESSINA, Directeur artistique

CONSERVATION
Antoine TRONCY, Responsable du musée, chargé des collections

SECRETARIAT
Annie JEANNENEZ, Assistante administrative et financière

ACCUEIL
Céline AGERON-PREZ
Amélie MEUNIER
Adrien MOREL

SERVICE EDUCATIF
Jean-Louis CLOT

Téléphone : 04 74 20 24 88

Accueil Partager cette page