Résidences photographiques / Kédougou [Sénégal] 2020-2021

Personne n'éclaire la nuit / Stéphanie Nelson • La mémoire en miroir / Ina Thiam

Du
19mai 2021 4oct 2021
Résidences photographiques Kédougou Sénégal
Audience
TOUT PUBLIC
Type
Exposition temporaire

En fin d’année 2019, le Département de l’Isère décide, dans le cadre de sa politique de coopération culturelle avec le Sénégal, d’un appel à créations auquel sont associés le Département de Kédougou et la Maison de l’Image, à Grenoble. Stéphanie Nelson, photographe grenobloise et Ina Thiam, photographe dakaroise, proposent chacune un projet révélateur de leurs sensibilités aux aspirations et aux engagements des Kédovines et des Kédovins. Lauréates des résidences, elles partent à leur rencontre en 2020 et 2021.

À partir de cette expérience, Stéphanie Nelson questionne notre faculté et notre volonté à « voir » le monde. Personne n’éclaire la nuit traduit l’ambiguïté ressentie par la photographe. Ina Thiam affirme, par sa création La mémoire en miroir, la nécessité de se souvenir des aînées qui ont lutté pour les droits des femmes.

L’exposition présentée au Musée dauphinois du 19 mai au 4 octobre 2021, puis à Kédougou en 2022, ainsi que la publication, invitent à découvrir les regards complémentaires de ces deux artistes qui interrogent la société de Kédougou, et plus largement le monde contemporain.

Un événement organisé dans le cadre de Sénégal 20-21 

Sénégal 20-21

Personne n'éclaire la nuit / Stéphanie NELSON

Stéphanie NelsonEn quittant Grenoble pour Kédougou, Stéphanie Nelson définit les orientations artistiques de son projet en souhaitant éviter les images attendues. Sa rencontre avec la jeunesse Kédovine est animée par de vives discussions et témoignages entre rêves et désillusions. Au cours de l’année qui suit son séjour à Kédougou, Stéphanie Nelson abandonne ses premières intentions artistiques. Les paysages perdent leurs teintes d’ocre rouge et projettent des couleurs irréelles et sourdes. Personne n’éclaire la nuit traduit l’ambiguïté ressentie par la photographe. Par sa création, Stéphanie Nelson, questionne notre faculté et notre volonté à « voir » le monde.

Photographe en résidence de création à Kégoudou, Sénégal
du 10 février au 10 mars 2020

Auteure photographe, elle vit et travaille à Grenoble. Elle se consacre à la photographie en 2008. Formée à l’Atelier Magenta de Villeurbanne, elle développe un travail personnel autour de la mémoire, familiale, collective ou patrimoniale. Elle intervient régulièrement auprès de publics divers, lors d’ateliers de pratique photographique et de résidences artistiques.

 

La mémoire en miroir / Ina THIAM

Ina THIAMIna Thiam accomplit sa résidence en février 2021 et affirme par sa création la nécessité de se souvenir des aînées qui ont lutté pour les droits des femmes. Lors de son séjour à Kédougou, elle rencontre onze femmes âgées de 18 à 25 ans. Elle les invite à se remémorer une de leurs aînées au parcours remarquable. Un miroir visuel se construit devant l’objectif de la photographe : le premier portrait, incarné par la jeune femme, évoque son modèle de femme influente. Le second portrait montre cette même jeune femme dans sa contemporanéité, inspirée par l’activisme de celle qui l’a précédée. Mémoire en miroir révèle le caractère universel de la nécessité de se souvenir des femmes activistes. Car, au-delà de l’hommage qui leur est rendu, elles sont un modèle pour tous.

Photographe en résidence de création à Kédougou du 17 au 28 février 2021
Photographe et vidéaste dakaroise, elle découvre les arts visuels en 2011 au sein de l’association Africulturban. Elle se perfectionne aux côtés de la cinéaste sénégalaise Fatou Kandé Senghor et du photographe Touré Mandemory, puis elle s’oriente progressivement vers la photographie artistique, qui représente pour elle un combat souvent engagé, que ce soit auprès des femmes, du sport ou de la culture. Au sein de son association, elle dispense des formations à la photographie, notamment dans le cadre d’un projet de réinsertion d’anciens détenus.

 

 

LA PUBLICATION

Publication exposition Kédougou

Personne n’éclaire la nuit / Stéphanie Nelson
La mémoire en miroir / Ina Thiam
Résidences photographiques

Kédougou Sénégal 2020-2021

Éditions Musée dauphinois, Département de l’Isère
Parution 31 mai 2021
Domaine : Photographie contemporaine
Prix public : 14 €
21×17 cm, relié, 88 pages
ISBN : 978-2-35567-146-3

 

 

Les partenaires

Musée dauphinois, Département de l’Isère
Construit sur les pentes de la Bastille à Grenoble au tout début du dix-septième siècle, le couvent de Sainte-Marie d’en-Haut, classé Monument historique, accueille le Musée dauphinois depuis 1968. Des premiers temps de l’humanité à l’actualité la plus vive, ce musée rassemble, conserve et transmet une mémoire collective afin de « relier les premiers occupants d’un pays à ceux qui l’habitent encore »*. Outre les expositions de longue durée, le musée propose chaque année deux à trois expositions temporaires, toujours enrichies de publications, de conférences et de rencontres. Au fil de saisons culturelles, le Musée dauphinois accueille des artistes de toutes disciplines : chanteurs, danseurs, photographes... Pour favoriser la création, le musée développe des résidences depuis 2017.

* Hippolyte Müller, fondateur du Musée dauphinois.


Service Développement, actions culturelles et coopération, Département de l’Isère
Ce service a pour mission d’accompagner les acteurs du territoire dans leurs projets de création, de diffusion, d’éducation artistique et culturelle, ainsi que des projets de proximité, en particulier dans le domaine du patrimoine, et en lien avec le secteur social. Au titre de la coopération internationale, il développe depuis vingt ans des actions avec des collectivités territoriales en Arménie et au Sénégal (Conseil départemental de Kédougou) et soutient les projets des acteurs culturels isérois à l’international.

Sénégal 20-21
Le Département de l’Isère est investi en coopération avec le Sénégal oriental depuis près de vingt ans dans les domaines de l’appui institutionnel, de la santé, du droit des femmes, de l’éducation à la citoyenneté mondiale et de la culture. C’est à l’occasion de cet anniversaire que le Département de l’Isère a souhaité développer une manifestation culturelle autour du Sénégal en Isère en dont les objectifs sont multiples : offrir aux Isérois une fenêtre sur les cultures et la création contemporaine sénégalaises et d'Afrique de l'Ouest ; mobiliser des acteurs culturels isérois autour du Sénégal et du programme de coopération Isère-Kédougou en favorisant des projets de co-création artistique ; soutenir et faciliter la circulation et la diffusion des artistes isérois et sénégalais en Isère et au Sénégal ; sensibiliser les Isérois à l’interculturalité, en particulier le jeune public.

Sénégal 20-21 est une saison culturelle prévue en décembre 2020 et sur l’année 2021, qui s’adresse au grand public avec un axe plus particulièrement dédié aux jeunes. Les événements programmés sont pluridisciplinaires (musique, théâtre, danse, conte, cinéma, photographie…) et coproduits par des professionnels sénégalais et isérois.


La maison de l’Image. Grenoble
La Maison de l’Image est un lieu ressource associatif soutenant l’éducation aux images. Ouverte à tous, elle s’adresse aux personnes souhaitant découvrir la création artistique, se former aux techniques et conduire des projets autour de l’image fixe et animée. Elle accompagne des actions visant l’éducation du regard et développe des collaborations avec des artistes d’ici et d’ailleurs. Réalisation de films, d’expositions, workshop et formations, conférences et débats (r)éveillent l’esprit critique et forment des citoyens avertis. En organisant le Mois de la Photo, elle souhaite proposer une programmation culturelle de qualité.
Aussi, la Maison de l’Image poursuit plusieurs objectifs : enrichir l’offre culturelle locale et régionale en matière de photographie, d’installations et de performances alliant l’image fixe et animée ; favoriser la rencontre entre les œuvres, les artistes et le public ; sensibiliser tous les publics aux pratiques artistiques, en particulier les scolaires ainsi que les populations éloignées de l’offre culturelle classique.

Département de Kédougou
Situé à l'extrême sud-est du Sénégal à la frontière avec le Mali et la Guinée, le département de Kédougou bénéficie d’une véritable richesse ethnique et culturelle. Il est d'ailleurs inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO pour ses paysages culturels Bassari, Dialonké et Bédik. Le département compte environ 90 000 habitants et regorge de nombreuses ressources minières. Il bénéficie d’un réseau hydrographique dense avec la présence du fleuve Gambie et de ses affluents. Sur le plan touristique, il comptabilise de nombreux sites d’intérêt historique et culturel.
Par la mise en œuvre de son schéma de développement culturel Kédougou 2030, le Département mène une politique en faveur de la création et de la diffusion culturelle. Les résidences d’artistes et les expositions développées dans le cadre de ce dispositif témoignent de l’engagement du Département auprès des acteurs culturels présents sur le territoire et participent ainsi à la promotion de la diversité et de la cohésion sociale.

Résidence Kédougou - Logos partenaires
/musee/musee-dauphinois