Le site historique

Dans l’un des plus anciens quartiers de Grenoble, au pied des fortifications de la Bastille, la visite permet de découvrir les premiers temps du christianisme dans la région avec en particulier des sanctuaires et une crypte du VIe siècle. À l'extérieur de l'ancienne église, les vestiges mis au jour par les archéologues sont protégés par une verrière.
Ce site archéologique complexe peut être caractérisé par quatre phases distinctes. L'Antiquité et le haut Moyen Âge forment la première, marquée par les traditions funéraires et la christianisation du lieu. Puis, lors d'une seconde phase, une grande église carolingienne du IXe siècle unifie les dispositifs morcelés antérieurs, témoignant sans doute du déclin des cultes funéraires au profit des offices eucharistiques. La période monastique, à partir du XIe siècle, définit la troisième phase, depuis l'essaimage des bénédictins de Saint-Chaffre à la disparition du prieuré en 1790. Enfin, du fait de la précocité de la prise de conscience de l'intérêt du lieu (Champollion-Figeac, Prosper Mérimée) et des restaurations de la crypte au XIXe siècle, la période contemporaine, caractérisée par l'amenuisement progressif du culte paroissial au profit d'un usage culturel, est marquée par des modifications profondes des structures bâties pour répondre aux nouveaux besoins.

Accueil Partager cette page