Chambre noire pour amateurs éclairés

Collection photographique Flandrin

Du
18nov 2012 16sep 2013
Affiche de l'exposition
Audience
TOUT PUBLIC
Type
Exposition passée

Depuis plus d’un siècle la famille Flandrin enrichit régulièrement les collections du Musée dauphinois de témoignages éclairant l’histoire de notre région.
La qualité artistique et documentaire des photographies du “fonds Flandrin” a incité le Musée dauphinois à les présenter au public. La sélection exposée déroule cent années de l’histoire de Grenoble, de 1840 à 1940, à travers la vie d’une famille bourgeoise photographiée dans ses activités professionnelles et dans ses loisirs.

Apparue en 1839 avec le daguerréotype, la photographie connaît un intérêt immédiat et transforme
le rapport à l’image et la représentation de soi. Dès lors, elle ne cesse de se perfectionner, notamment avec le tirage sur papier qui favorise la diffusion de l’image et la commercialisation de négatifs sur verre prêts à l’emploi.
À travers les membres de la famille Flandrin, on suit le parcours des premiers praticiens professionnels et des amateurs éclairés capables de mener les nombreuses manipulations chimiques nécessaires à la réalisation d’une image. La démocratisation de la pratique photographique est en marche…
Au fil de l’exposition, les portraits évoluent : les familles posent devant l’objectif comme dans l’atelier d’un peintre puis sont saisies dans des photographies plus naturelles, bientôt prises sur le vif. Nous suivons la bourgeoisie grenobloise des années 1900 : excursions en tricycle, courses hippiques, patinage en plein air ou parties de croquet. Des clichés de promenades en montagne ou d’excursions organisées par les nouvelles associations d’alpinisme côtoient des travaux d’aménagement des premiers refuges.
Enfin, une exceptionnelle série de photographies pénètre la vie de l’hôpital et de l’internat de Grenoble entre 1860 et 1890.

/musee/musee-dauphinois