Louis Mandrin. Malfaiteur ou bandit au grand coeur ?

Du
13mai 2005 27mar 2006
Affiche de l'exposition
Audience
TOUT PUBLIC
Type
Exposition passée

Né en 1725 en Dauphiné, Louis Mandrin meurt supplicié sur la roue à Valence à l’âge de trente ans. À la tête d’une bande de "Mandrins", il pratique la contrebande de tabac et de marchandises rares et coûteuses, menant une guerre personnelle contre les collecteurs d’impôts qu’il accusait de l’avoir ruiné. 250 ans après son exécution, Mandrin fascine toujours. Considéré par beaucoup comme un brigand au grand coeur, un défenseur des opprimés, la réalité est différente : violent, intrépide et ambitieux, n’hésitant pas à faire passer les intérêts immédiats de son groupe avant toute morale. L’exposition laisse le soin de se faire une opinion, et de cerner toutes les ambivalences de cette grande figure dauphinoise.

/musee/musee-dauphinois