Fantin-Latour interprète Berlioz

Du 9 juillet 2011 31 décembre 2011
Affiche Fantin-Latour interprète Berlioz
Audience
TOUT PUBLIC
Type d’exposition
Passée

Partez à la découverte des œuvres d'Hector Berlioz à travers le regard du peintre Henri Fantin-Latour !

Si la réputation de cet artiste est due en premier lieu à ses fameuses natures mortes pleines de « vérité » ou ses portraits collectifs aux harmonies sombres comme l'Hommage à Delacroix, Fantin-Latour (1836-1904) n'en demeure pas moins le « peintre des musiciens », comme le nommèrent ses biographes et ses contemporains.

En 1888, Adolphe Jullien, musicologue et critique musical au Journal des Débats mais aussi ami intime du peintre, publie une première biographie monumentale dédiée au compositeur romantique disparu près de vingt ans auparavant : Hector Berlioz, sa vie et ses œuvres. Cet ouvrage est illustré de « quatorze lithographies originales » réalisées par Henri Fantin-Latour. Les deux hommes, qui avaient déjà publié peu de temps auparavant un ouvrage consacré à Richard Wagner, poursuivent leur fructueuse collaboration éditoriale. Depuis plusieurs années déjà, Fantin-Latour, tout en révélant sa passion pour la musique contemporaine, avait été séduit par l'œuvre de Berlioz. Dès 1875, il assiste à Paris aux opéras du maître qui lui ouvrent un nouveau champ d'inspiration. Il crée alors une première lithographie intitulée L'Anniversaire et envoie l'année suivante au Salon une toile du même titre. Il composera pendant des décennies de nombreuses variations inspirées par la musique d'Hector Berlioz jusqu'à la publication du Livre d'or du Centenaire d'Hector Berlioz en 1903. Cet « Hommage à Berlioz » largement manifesté après celui à Wagner et à Schumann est révélateur de cette fin de siècle où artistes et hommes de lettres n'ont de cesse de célébrer le culte des héros.

Victoria Dubourg, épouse de l'artiste mais aussi peintre et pianiste, partagea avec lui sa prédilection pour Hector Berlioz ; elle eut à cœur après le décès de son époux de confier à certains musées la production de Fantin-Latour et légua au Musée Hector-Berlioz trois huiles sur toile ainsi que des dessins préparatoires. Grâce aux collections du musée ainsi qu'à de nouvelles acquisitions, l'exposition réunit pour la première fois environ quatre-vingts œuvres (lithographies, dessins et études, huiles sur toile...) de Fantin-Latour consacrées aux compositions d'Hector Berlioz. En outre, elle présente, de façon exceptionnelle dans la maison natale du musicien, le célèbre tableau L'Anniversaire prêté par le Musée de Grenoble. Entre réalisme et symbolisme, toutes ces « fééries » révèlent les émotions que ressentit l'artiste à l'écoute de cette musique moderne.

D'une version à l'autre, le parcours de l'exposition éclaire les différentes œuvres du compositeur (La Symphonie fantastique, Harold en Italie, Les Troyens, Sara la baigneuse, Roméo et Juliette...) traduites en images tandis qu'un audioguide permet l'écoute de l'œuvre qui fut source d'inspiration. Entre arts visuels et univers sonore, une exposition à voir et à entendre !

La publication

Catalogue FantinHenri Fantin-Latour (1834-1904) aimait la musique presque autant que la peinture. Cette passion l'a porté vers la création des oeuvres inspirées par les grands compositeurs romantiques de son temps : Wagner, Shcumann, Brahms et Berlioz. Fasciné par Hector Berlioz, Dauphinois comme lui, il offre à sa musique un prolongement plastique extrêmement original en cette fin de XIXe siècle. Hommages ou traductions picturales de ses compositions, ses peintures et ses lithographies illustrent cette relation intime nouée entre les deux modes d'expression.

Source d'inspiration, la musique a aussi profondément influencé la peinture de Fantin-Latour. Considéré comme "le peintre des musiciens" par ses contemporains, il développe un style fluide et vibrant dans l'esprit de la musique. Les regards croisés de deux historiennes de l'art et d'une musicologue renouvellent la compréhension de l'artiste en révélant un mélomane averti, mais aussi un grand connaisseur des lignes mélodiques et du langage musical. Grâce à une iconographie rassemblant près de quatre-vingts oeuvres de Fantin consacrées à Berlioz, cette approche inédite éclaire le rapport subtil entre le monde des images et l'univers des sons.

 

Auteurs : Ouvrage collectif sous la direction de Chantal Spillemaecker et Antoine Troncy

Parution : 07/2011  Nombre de pages : 96 pages

Collection : Catalogue d'exposition du Musée Hector-Berlioz  Editeur : Libel

Code produit : 0977  ISBN : 978-2-917659-16-8  Prix : 8,50€ 

Lieu

Musée Hector-Berlioz

69, rue de la République, BP 63
38 261 La Côte-Saint-André Cedex

Contact

L'équipe du musée

DIRECTION
Bruno MESSINA, Directeur artistique

CONSERVATION
Antoine TRONCY, Responsable du musée, chargé des collections

SECRETARIAT
Annie JEANNENEZ, Assistante administrative et financière

ACCUEIL
Céline AGERON-PREZ
Amélie MEUNIER
Adrien MOREL

SERVICE EDUCATIF
Jean-Louis CLOT

Téléphone : 04 74 20 24 88

Accueil Partager cette page