Stéphanie Nelson / Ina Thiam • Résidence photographique croisée Isère-Kédougou

Du 2 janvier 2020 21 septembre 2020
Sénégal 2020
Audience
TOUT PUBLIC
Type d’exposition
Exposition temporaire

Stéphanie NELSON, photographe Iséroise à Kédougou et Ina THIAM, photographe Sénégalaise en Isère : une résidence croisée organisée dans le cadre de la saison SÉNÉGAL 2020 par le Département de l’Isère (service du développement culturel et coopération et Musée dauphinois), en partenariat avec le Département de Kédougou, la Maison de l’Image à Grenoble.

SÉNÉGAL 2020 EN ISÈRE

Le Département de l’Isère est investi en coopération avec le Sénégal oriental depuis près de 20 ans dans de nombreux domaines : culture, santé, éducation à la citoyenneté mondiale, etc. Depuis 2013, l’axe culturel de cette coopération est renforcé par l’accompagnement du Département de Kédougou à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un schéma de développement culturel à l’horizon 2030. C’est dans ce cadre que le Département de l’Isère souhaite développer une manifestation culturelle autour du Sénégal en Isère, de juin à décembre 2020, afin notamment :

  • D’offrir aux Isérois(es) une fenêtre sur les cultures sénégalaises et particulièrement la création contemporaine ;
  • De mobiliser des acteurs culturels isérois autour du Sénégal et du programme de coopération Isère/Kédougou et de favoriser des projets de co-création artistique et culturelle ;
  • De sensibiliser les Isérois(es) à l’interculturalité, en particulier le jeune public.

Cette manifestation se veut grand public, pluridisciplinaire, multi-formats et idéalement coproduite et de manière autonome par des professionnels sénégalais et isérois.

LES ARTISTES

Stéphanie NelsonStéphanie NELSON
photographe en résidence de création artistique dans le département de Kégoudou, Sénégal
du 10 février au 10 mars 2020

Auteure photographe, elle vit et travaille à Grenoble depuis vingt ans, d’abord pour le spectacle vivant, avant de se consacrer à la photographie en 2008. Formée à l’Atelier Magenta de Villeurbanne, elle développe un travail personnel autour de la mémoire, familiale, collective ou patrimoniale. Elle intervient régulièrement auprès de publics divers, lors d’ateliers de pratique photographique et de résidences artistiques.

InstagramSuivez la résidence de Stéphanie Nelson sur Instagram


Ina THIAMIna THIAM
photographe en résidence de création artistique au Musée dauphinois
du 10 mars au 11 avril 2020.

Photographe et vidéaste sénégalaise,
elle découvre les arts visuels en 2011 au sein de l’association Africulturban. Elle se perfectionne aux côtés de la cinéaste sénégalaise Fatou Kandé Senghor et du photographe Touré Mandemory, puis elle s’oriente progressivement vers la
photographie artistique, qui représente pour
elle un combat souvent engagé, que ce soit auprès des femmes, du sport ou de la culture. Au sein de son association, elle dispense des formations à la photographie, notamment dans le cadre d’un
projet de réinsertion d’anciens détenus.

APPEL À PARTICIPATION

Le souvenir des absentes. Une création participative d'Ina THIAM, photographeLE SOUVENIR DES ABSENTES
Participez à la création de portraits photographiques
avec Ina THIAM


Il faut compenser l’absence par le souvenir.
La mémoire est le miroir où nous regardons les absents

Joseph Joubert, écrivain français, né en 1754. Extrait de Pensées, jugements et notations

Le projet

« Cette citation a déclenché ma proposition pour cette résidence. Elle guidera nos échanges autour de l’absence et du souvenir. Mon intention est de maintenir le souvenir ou de remémorer l’action de femmes engagées, en lien avec l’Isère, dans tous les domaines de la vie publique : politique, économie, sport,  écologie, arts…

Pour que ces « absentes », et celles qui risquent de tomber dans l’oubli, restent une source d’inspiration, je propose à vingt-cinq jeunes femmes âgées de 18 à 25 ans de porter leur regard sur vingt-cinq femmes battantes, qu'elles soient nos contemporaines ou celles de générations d'avant.

Je vous propose, dans un premier temps, de choisir l’une de ces femmes battantes. Vous pouvez également proposer une personnalité à laquelle vous êtes attachée.

Dans un second temps, je réaliserai deux portraits photographiques. Sur le premier, vous apparaîtrez parée de vos habits dans un lieu familier et maquillée comme « l’absente ». Le  second portrait vous représentera avec ou sans votre maquillage habituel, dans une tenue neutre ou évocatrice de « l’absente », dans un lieu symbolique de son engagement. Ces deux portraits seront disposés de telle sorte que l’un sera le miroir de l’autre. »

Comment participer
Vous êtes une jeune femme âgée de 18 à 25 ans ?

  • Faites-nous part de votre souhait de participer en nous écrivant à musee-dauphinois@isere.fr
  • La période des entretiens et des prises de vue avec Ina Thiam sera  comprise entre le 16 mars et le 11 avril 2020.
  • Portraits et témoignages seront exposés dans le cloître de l’ancien couvent de Sainte-Marie d’en-Haut, actuel Musée dauphinois, de juin à septembre 2020. Puis ils seront présentés dans une exposition organisée par la Maison de l’image à Grenoble en novembre 2020.
  • Photographies et témoignages seront publiés dans le catalogue prolongeant la résidence artistique.

Téléchargez la fiche PDF de présentation du projet en bas de page.

LES PARTENAIRES

Département de l'Isère

La Maison de l’Image [Grenoble]
La Maison de l’Image est un lieu ressource associatif soutenant l’éducation aux images. Ouverte à tous, elle s’adresse aux personnes souhaitant découvrir la création artistique, se former aux techniques et conduire des projets autour de l’image fixe et animée. Elle accompagne des actions visant l’éducation du regard et développe des collaborations avec des artistes d’ici et d’ailleurs. Réalisation de films, d’expositions, workshop et formations, conférences et débats (r)éveillent l’esprit critique et forment des citoyens avertis.
En organisant le Mois de la Photo, elle souhaite proposer une programmation culturelle de qualité.
Aussi, la Maison de l’Image poursuit plusieurs objectifs :

  • > Enrichir l’offre culturelle locale et régionale en matière de photographie, d’installations et de performances alliant l’image fixe et animée.
  • > Favoriser la rencontre entre les oeuvres, les artistes et le public.
  • > Sensibiliser aux pratiques artistiques tous les publics, en particulier les publics scolaires et éloignés de l’offre culturelle classique.

Site internet : https://www.maison-image.fr/ (lien direct vers le Mois de la photo : https://www.maison-image.fr/mois-de-la-photo/ )

Maison de l'image

 

 

 

Département de Kédougou, Sénégal
Situé au sud-est du Sénégal, le département de Kédougou est limitrophe de la région de Tambacounda, des départements de Saraya et de Salémata et de la République de Guinée. Il compte sept communes – Kédougou, Fongolimbi, Dimboli, Bandafassi, Ninefecha, Tomboronkoto et Dindéfélo – sur son territoire et de nombreux villages.
Département rural, il comptabilise une population de 95 590 habitants (soit une densité de 15 habitants au km² contre 168 habitants au km2 en Isère). Cette population, composée essentiellement des ethnies Malinké, Diallonké, Bédik et Peulh, constitue une véritable mosaïque ethnique et culturelle. Plus de 50% de la population est âgée de moins de 18 ans pour un taux d’espérance de vie très faible (55 ans).
Le département de Kédougou regorge de beaucoup de ressources minières (or, marbre…) et bénéficie d’un réseau hydrographique dense avec la présence du fleuve Gambie et de ses affluents.
Il est le carrefour entre les deux départements limitrophes (Salémata et Saraya) et est traversé par le corridor Dakar-Bamako. C’est une zone commerciale et une activité économique dense s’y développe. Les principales sont l’agriculture, l’exploitation minière (attirant un fort flux de population des zones voisines), le commerce, l’élevage, le tourisme, etc.
En matière de services de base, il y a un relèvement important de l’offre en éducation et en santé depuis dix ans mais qui reste une priorité sur le territoire : 7 lycées et 12 collèges de proximité, 1 centre de formation technique féminin, 10 structures de santé, 3 pharmacies à Kédougou ville et un hôpital régional en construction.
Terre de brassage culturel et de mémoire, le département de Kédougou est connu pour la beauté de ses paysages (uniques au Sénégal)*, les ethnies minoritaires (présentes en plus grand nombre que dans toute autre partie du pays et qui vivent encore de façon traditionnelle), ses parcs naturels, mais également aujourd’hui pour ses mines. Les enjeux et les atouts transfrontaliers, les défis importants que doit résoudre la jeunesse locale (chômage…), sont autant de facteurs d’ouverture, de changement et d’identité pour ce territoire.
En 2012, le classement par l’UNESCO des paysages culturels Bassari, Peul et Bedik au patrimoine immatériel mondial, a donné un nouvel élan aux élus kédovins convaincus que la culture est le véritable gisement de valeurs du passé et pour l’avenir de leur territoire. Dans le cadre de la coopération entre les Départements de l’Isère et de Kédougou, et avec l’accompagnement de l’association grenobloise Culture et Développement, ils ont lancé des concertations publiques pour élaborer une stratégie de développement culturel à l’horizon 2030. Celle-ci s’appuie sur 3 piliers : tradition et mémoire, promotion de la diversité culturelle et accompagnement de l’émergence d’une économie créative locale qui profite à tous, avec une attention particulière pour les groupes vulnérables.
Cependant, le département de Kédougou fait face à un manque de structuration dans le domaine ainsi que d’infrastructures culturelles. Ces dernières consistent principalement en : un éco-musée de Bandafassi (lié aux paysages culturels labellisés par l’UNESCO), un centre culturel régional, un centre départemental d’éducation sportive et populaire et un centre multimédia communautaire.
*Kédougou est une zone montagneuse et une des régions les plus vertes du Sénégal où l’on trouve de nombreuses cascades. C’est aussi une des zones les plus chaudes et sèches en dehors de l’hivernage (saison des pluies de juin à octobre).

Vignette

Conseil départemental de Kédougou - Sénégal

 

Accueil Partager cette page