Collections

50 ans de conservation des collections

En 1962, un élève d’Henri Guillard (fondateur du musée) apporte en classe un drapeau de la Résistance que lui a donné son père. C'est ce qui convainc l’enseignant de mettre en place les campagnes de collectes de documents qui préfigurent la fondation du musée.

Recherchez et faîtes rechercher par vos élèves tous documents intéressant la Résistance et l’Occupation. L’expérience montre qu’il suffit d’interroger les anciens résistants [...] pour obtenir des documents et constituer ainsi le premier musée de la Résistance et de l’Occupation.

Pierre Dubois (fondateur du musée)

Dès la création du musée associatif dans les années 1960, la volonté de constituer une collection se traduit dans l’un des articles constitutifs du Comité de la Résistance dauphinoise.

Lors de la réflexion menée autour du futur musée départemental, Jean-Claude Duclos (chargé du projet puis directeur) insiste sur la nécessité de réaliser un inventaire des collections, afin que le musée soit officiellement reconnu par la Direction des Musées de France. Réuni le 17 juin 1993 à Paris, le « Conseil artistique » reconnaît l’intérêt public des collections du Musée de la Résistance et de la Déportation qui lui confère le statut de « musée contrôlé », aujourd’hui Musée de France.

« Il a pour objet de recueillir des documents concernant la Résistance et la Déportation, et de favoriser les recherches historiques relatives à cette période, ceci dans l’intérêt de l’Histoire et de la Paix. »
 


Le musée détient une collection de plus de 8 000 pièces.
Elle est précieuse par son ancienneté, mais aussi par sa diversité et la qualité des documents conservés : plus de quatre-vingts affiches, des dessins originaux, de nombreuses photographies, des imprimés (tracts, rapports, brochures, etc.) ou encore des titres de la presse régionale.
Elle est également composée de divers objets tels que des pièces liées à la vie quotidienne, des armes, des faux tampons de l’administration ou encore des souvenirs de déportés.
Des témoignages audio et audiovisuels ont été recueillis par l’association des Amis du musée et par le musée lui-même depuis plusieurs décennies.

Découvrir, consulter et utiliser nos collections

Le musée tient ses collections à la disposition de tous les publics et institutions souhaitant en faire l'usage à des fins pédagogiques, de publications, d'information ou d'exposition.

Découvrir

Les collections sont consultables en ligne ICI
Aidez-vous du tuto ->

Tous les mois l'équipe du musée vous fait découvrir l’histoire d’un objet issu de ses collections : une nouvelle acquisition, un don ou encore un objet conservé dans ses réserves, c'est l'objet du mois :

Klaus Barbie
#1 Œuvres d’art ou de mémoire ?

À découvrir ici

Résistez, c'est gagné !
#2 Résistez, c’est gagné !

À découvrir ici

Du coup de feu au coup de fil
#3 Du coup de feu au coup de fil

À découvrir ici

Un objet peut en cacher un autre
#4 Un objet peut en cacher un autre

À découvrir ici

Un trésor devant la porte
#5 Un trésor devant la porte

À découvrir ici

Les évadés rejoignent le musée
#6 Les évadés rejoignent le musée

À découvrir ici

Le temps s'est arreté
#7 Le temps s'est arrêté lundi 29 novembre 1943

À découvrir ici

Résistante jusqu'au bout des crampons
#8 Résistante jusqu'au bout des crampons

À découvrir ici

La valise qui valait des millions
#9 La valise qui valait 6 millions

À découvrir ici

La République s'affiche
#10 La République s'affiche

À découvrir ici

Sabre ou canne ?
#11 Sabre ou canne ?

À découvrir ici

Photos souvenirs... de guerre
#12 Photos souvenirs... de guerre

À découvrir ici

Enseigne Milice
#13 Un trophée de guerre exposé... au grenier

À découvrir ici

à conserver sans modération
#14 À conserver sans modération

À découvrir ici

Bobby l'ours en plus
#15 Bobby l'ours en plus

À découvrir ici

De la toile, du bois et du sang
#16 Du bois, de la toile et du sang

À découvrir ici

Casque de Vauban
#17 Le casque de Vauban

À découvrir ici

Une robe dans de beaux draps
#18 Une robe dans de beaux draps

À découvrir ici

Journal intime
#19 "Samedi 22 juillet 1944..."
 

À découvrir ici

Doyen Gosse
# 20 Le doyen Gosse, un homme de tête

À découvrir ici

Objet du mois affaire Valois
# 21 L'affaire Valois : la prothèse dentaire a parlé !"

À découvrir ici

     

 

Consulter

Un centre de documentation est ouvert aux élèves, aux étudiants, aux professeurs, aux chercheurs mais aussi au grand public.

Dans le cadre du transfert du Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère au sein du palais du parlement du Dauphiné à l’horizon 2024, un grand travail autour des collections impliquant une mise à jour de notre inventaire est mené par l’équipe du musée. Ainsi, nous ne sommes pas en mesure de traiter les demandes relatives à notre documentation et notre centre de consultation est fermé. Nous vous invitons à reformuler votre demande à l’été 2020.

 

Utiliser

La fourniture de reproductions des collections en version numérique, ou sur support dédié, est un service payant (une demande de gratuité justifiée est possible), contactez-nous pour obtenir un devis.

Le musée peut concéder gratuitement un prêt de ses collections, après étude et avis de la direction. L'organisme emprunteur doit assurer les collections empruntées du départ des réserves à leur retour (clou à clou), se charge de leur transport et fournit des conditions d'expositions satisfaisantes préconisées au cas par cas par les agents du musée (ex : local fermé et surveillé, vitrine de présentation, faible luminosité, humidité et température contrôlées, restauration à la charge de l'emprunteur). Obtenir un prêt est une démarche longue pouvant atteindre une année.

Enrichir nos collections

Si vous possédez un objet ou document en lien avec l'Histoire de la Résistance et de la Déportation iséroise dont vous pensez qu'il est susceptible d'intégrer le musée, contactez-nous.

Le musée collecte des fonds d’origine privée de personnes physiques ou morales (archives personnelles, familiales et associatives) ainsi que les objets et bibliothèques patrimoniales pouvant y être associés. Ces fonds peuvent faire l'objet d'un don (manuel), être légués (au décès du propriétaire) et de façon exceptionnelle être vendus ou faire l'objet d'une dation. Dans ces deux derniers cas, des dispositions fiscales particulières s'appliquent. 

Toute donation fait l’objet d’un contrat entre le donateur et le musée. Les propositions d’entrée dans les collections sont ensuite soumises à la direction. Une rencontre avec le donateur permet d’établir l’historicité de la pièce ou de l’ensemble proposé et de s’assurer des intentions réciproques en terme de valorisation (consultation, édition, exposition, etc.)

Quel que soit le mode d’entrée, l’avis et l’accord de la direction précèdent l'avis de la Commission régionale d’acquisition de la DRAC Rhône-Alpes. Devenu « collection Musée de France », ce don est protégé par le Code du patrimoine. Le musée a alors pour mission de classer ce fonds, de le communiquer aux chercheurs et de le valoriser tout en assurant sa conservation sans limitation de durée. Le lien fort qui unit le donateur aux documents n’est pas rompu. Celui-ci et ses ayants droit conservent un accès privilégié à ces sources et un inventaire répertoriant les éléments donnés leur est adressé, accompagné d'une lettre de remerciement une fois le don pleinement intégré à la collection du musée.

Confier ses objets ou ses documents au Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère permet d’assurer à ce patrimoine de bonnes conditions de conservation, la transmission d’une mémoire individuelle, collective et citoyenne et d’enrichir les sources nécessaires à l’étude et à l’écriture de l’histoire de cette période.

 

 

/musee/musee-de-la-resistance-et-de-la-deportation-de-lisere