Marguerite Gonnet

Déterminée à sortir de l’ombre

Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère

Marguerite Gonnet
Auteur : Olivier Vallade
Parution : 03/2020
Nombre de pages : 84
collection : Parcours de Résistants
Éditeur : Département de l'Isère
Code produit : 6182
ISBN : 978 2 355 671 418
Prix : 12
Dispo : Oui
Type : publication papier
Institution : Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère
Thème : Histoire Seconde Guerre mondiale

Marguerite Gonnet partage avec Marie Reynoard la particularité d’avoir été l’une des rares femmes responsables départementales d’un mouvement de résistance, en l’occurrence Libération-Sud. Issue de la haute bourgeoisie nantaise, épouse d’Albert Gonnet, président du syndicat d’initiative de Grenoble, mère de neuf enfants, son engagement dans la Résistance dès juin 1941 pourrait paraître surprenant. Pourtant, sous le pseudonyme de « La Cousine », elle mettra toute son énergie et sa détermination dans le combat clandestin, au risque même de se faire arrêter en avril 1942 et de braver verbalement les juges du tribunal militaire de Lyon. Aux côtés de Jean Weber qui lui succède à la tête du mouvement, de ses fils, de la complicité tacite de son mari, elle poursuit cet engagement, échappant à la traque de l’été 1944. À la Libération, elle est à nouveau l’une des rares femmes à siéger au Comité départemental de libération nationale, en charge du retour des prisonniers et déportés, du suivi des enfants orphelins, et à être jurée dans les instances de l’épuration judiciaire : cour de justice et Chambre civique. Elle s’occupera d’une pension de jeunes filles à Villard-de-Lans, avant de retrouver sa nombreuse famille à Paris. Cet ouvrage est l’occasion de vous faire découvrir une figure atypique de la Résistance iséroise restée trop longtemps méconnue.